Festival Awaranda, édition 2022 réussie !

Une édition « allégée » le samedi 10 septembre, avec trois concerts gratuits, sous le soleil de l’après-midi, et deux sous chapiteau en soirée, dans le cœur du vieux bourg d’Iguerande, comme en 2019.

Un grand merci au public très nombreux, qui a partir de 15h s’est rassemblé autour de l’église :  il a dansé sur des jigs, reels et autres valses, joué.e.s par le groupe alti-ligérien LES GRILLONS ; il a découvert la fusion entre musique celtique et musique burkinabé de MAFILA KO ; il a pu enfin apprécier l’énergie de LAZY GRASS STRING BAND et trinquer aux sons d’un bluegrass revisité et teinté de nuances méditerranéennes.

Il convient de noter que les élèves, ayant participé le jeudi et le vendredi aux ateliers scolaires animés par MAFILA KO et invités sur scène par les trois musiciens, ont gratifié le public d’un chant traditionnel, inattendu et charmant.

A 21 h, le public a investi le chapiteau. Les quatre musiciens de RUN ont animé la première partie de soirée : musique celtique aux influences tant traditionnelles que modernes, portée par la voix chaude et expressive de leur chanteuse-musicienne.

RADIO TUTTI & BARILLA SISTERS, groupe électro-trad qui porte haut la tradition des voix de femmes du sud de l’Europe, a clôturé le festival de la plus belle des manières, entraînant un public conquis dans l’univers d’une musique aux multiples couleurs et dans des danses collectives, énergiques et joyeuses.

L’investissement de l’équipe des bénévoles qui, pour certain.e.s participaient pour la première fois, a largement contribué à la réussite de cette édition.

Nous remercions la commune d’Iguerande, la Communauté de Communes de Semur-en-Brionnais et le Conseil départemental, ainsi que tous les partenaires privés (sponsors, artisans, commerçants locaux…) pour leur soutien.

Un après-midi ludique et musical, tout public et gratuit avec :

EDITION 2022

Cette année le festival Awaranda aura lieu le 10 septembre 2022 à Iguerande

  • EN AMONT DU FESTIVAL

ATELIERS SCOLAIRES avec MAFILA KO / musique celtique et burkinabé

mini-concert
présentation du groupe et des instruments
chanson en djoula avec Adama et les enfants
mise en musique tous ensemble à la fin
____________________________________

  • SAMEDI 10 SEPTEMBRE A partir de 15h (le bourg – extérieur)

(après-midi gratuit – concerts payants en soirée)

A partir de 15h et tout l’après-midi, espace jeux pour les enfants

 

15 h 30 – Concert LES GRILLONS / musique traditionnelle

Trois musiciens, cinq instruments, trois répertoires… Qui emmènent de la Suède aux Appalaches en passant par la France et l’Irlande, dans une ballade musicale et dansante.

Leur set de plus de 2h30 de musiques à danser (jigs, valses, scottishs…)

 

Photo –  Les Grillons

Photo- Les Grillons

Photo – Andrea Boitez

 

Les musiciens et leurs instruments

Patrice Jaubert : Violon, banjo 4 cordes,harmonicas – Anne  Bernardi : Nyckelharpa, violon – Jean-Marc Gloaguen : Bouzouki, banjo 5 cordes

 

 

 

16h 30- Concert MAFILA KO/ musique celtique et burkinabé

 

Photo : Le Mange-Minutes

Les musiciens et leurs instruments

Julien Desailly : Uilleann pipes, Bodhràn, Low Whistle – Julien Moneret : Contrebasse Guitare – Adama Koeta :  Kora, N’goni, Chant

En 2013 à Bobo Dioulasso (Burkina Faso) lors d’une collaboration artistique, Julien Desailly et le danseur Yao Koimé font le tour de la ville à la recherche de musiciens talentueux et succeptibles d’être intéressés par le projet.

Parmi ces musiciens, Julien rencontre Adama Koeta, reconnu comme un très bon joueur de N’goni et de Kora en Afrique de l’Ouest. L’entente entre les deux musiciens et compositeurs est autant musicale qu’humaine et ils amorcent ensemble une musique faite de leurs styles respectifs : la musique irlandaise et la musique d’Afrique de l’Ouest.

Quelques années plus tard, en 2016, Adama Koeta vient s’installer en France, et ils décident en- semble de créer le groupe Ma la Ko. Adama chantent exclusivement en djoula mais les compositions et arrangements permettent au duo de s’aventurer bien au-delà de cet ancrage burkinabé. La clef de la réussite du groupe tient au fait que Adama et Julien sont tout deux des musiciens curieux, polyvalents et multi-instrumentistes. La capacité d’adaptation dont ils font preuve permet à chacun de trouver sa place dans la musique de l’autre.

Adama et Julien donne à voir la possibilité d’une rencontre entre deux cultures à priori très différentes, sans simplement superposer leurs deux musique, rencontre rendue possible par l’invention, l’écoute et l’envie qui les caractérisent.

En 2017, Julien Moneret les rejoint et apporte ses qualités de contrebassiste jazz ouvert à l’expérimentation. C’est avec cette formation que Ma la Ko enregistre son premier album en 2018.

 

 

17h 30- Bal trad. avec LES GRILLONS

18h30 – Concert à l’heure de l’apéro LAZY GRASS STRING BAND /bluegrass francophone

Photo: Lazy Grass String Band

 

Photo: Lazy Grass String Band

Sur les terres arides du bluegrass francophone (ce n’est pas de la country), Lazy Grass
String Band tente de se faire un nom, certes imprononçable, mais tellement évocateur. Il
nous rappelle l’aventure poussiéreuse de O’Brother, les frissons larmoyants de The Broken
Circle Breakdown et l’inspiration du renouveau américain du genre comme Billy Strings et les Punch Brothers (n’hésitez pas à aller écouter si vous pensez toujours que c’est de la
country !).
Avec leurs compositions originales, les cinq musicien.ne.s de Lazy Grass String Band plantent des graines de briques roses et de rock, saupoudrent d’une pincée de fleurs psychédéliques de Provence et arrosent le tout d’histoires inspirées de leur bayou méditerranéen. (PS : ce n’est pas de la country 🙂

Les musiciens et leurs instruments

Babou : contrebasse – Damien : guitare- Vincent : banjo – Victor : dobro lap steel – Laura : mandoline et chant –

19h – Plateau repas AWARANDA en musique  : Rougail saucisses, fromage et dessert

21 h – Concert (sous chapiteau) –  RUN / celtique

Photo – Rùn

Les musiciens et leurs instruments

Pierre Bordes : Flûte traversière, Whistle – Léo Heuline : Uilleann pipe, Whistle – Silène Gayaud : Chant, Bodhran – Colin Lozouet : Guitare

 

Rùn est un groupe aux influences aussi bien traditionnelles que modernes. Cet ensemble de 4 musiciens allie le son puissant du Uilleann Pipes à celui de la Flûte traversière en bois, le tout accompagné par une guitare et un bodhràn. Leur musique s’ancre dans le répertoire irlandais qu’ils ont découvert à travers les festivals et les rencontres au cours des années. Ces jeunes musiciens veulent également participer au développement d’une nouvelle génération de cette musique populaire en composant leurs propres mélodies et chansons.

 

 

22h45 Concert – RADIO TUTTI ET BARILLA SISTERS/

Photo : Radio Tutti & Barilla Sisters

La genèse de Radio Tutti & Barilla Sisters se niche dans une rencontre miraculeuse entre artistes passionné.e.s de musiques traditionnelles du Sud de l’Europe et ouvert.e.s aux quatre vents des courants musicaux mondialisés. Depuis 2016, cette marmite bouillonne des ingrédients venus des traditions populaires et des épices métisses ayant traversé les océans. La sueur des peuples laborieux et des minorités opprimées se mêlent à celles des danseur.se.s contemporain.e.s pour des bals sans aucune frontière !
Ce nouvel album s’intitule XOGO (et se prononce Chogo), qui signifie « jeu » en galicien, comme un pied de nez malicieux aux origines de toutes ces musiques venues de peuples de travailleur.se.s. Quand le précédent opus puisait ses ressources dans le Sud de l’Italie, celui-ci va glaner de précieuses énergies dans les confins du Nord de l’Espagne. Un territoire qui dénote dans cette partie du monde, où des groupes de femmes aux grands c(h)oeurs mélangent des traditions musicales celtes, latines et orientales aux rythmes frénétiques de tambourins. Quand les timbres s’unissent et invitent à la danse, la patte de Radio Tutti & Barilla Sisters relève la sauce avec ses arrangements originaux et ses embardées électros parfaitement maîtrisées.
XOGO n’est pas une promenade de santé du dimanche !
C’est une expédition fiévreuse du samedi soir, une invitation à la danse et à la vie ! La Rumba Morena d’introduction pose le décor et on ne peut/veut plus reculer. Les voix hautes perchées et les tambourins de Galice entrent en ébullition au contact d’envolées instrumentales rappelant les orchestres de l’Europe orientale et au-delà, mâtinées d’additifs puissants. Le Forro de la Vida Viranta est une ritournelle entêtante entre Brésil et Occitanie, entre la danse suave du couple et la scansion rythmée. Galician Rhapsody est une merveilleuse surprise de fin d’album : un morceau progressif et complexe qui laisse toute la place à l’entrée en transe… Un condensé de tous les ingrédients de cet album lumineux qui mute en une transe électro, en un rap profond et puissant, en une apaisante mélodie d’accordéon…
Le combo Radio Tutti fourmille d’arrangements aventureux qui oscillent entre différentes couleurs anciennes et modernes de musiques Afro-Atlantiques, de la cumbia au hip-hop. Le duo fusionnel des Barilla Sisters extirpe du fond des âges la fierté et l’énergie vitale des voix, des rythmes et des mélodies des femmes du Sud de l’Europe. Ces deux entités fusionnent tout autant dans leur énergie créatrice que dans leur passion de la transmission et leur recherche d’une transe commune avec leur public. Les concerts de Radio Tutti & Barilla Sisters sont pensés pour offrir la possibilité de s’approprier facilement des danses collectives, entre bal folk et fiesta débridée !

Les musiciens et leurs instruments :

Radio Tutti : Pierre-Alexis Lavergne : Claviers, guitare, banjo, mandoline, chant et Baptiste Sarat : Trompette, mélodica, bugle, chant

Les Barilla Sister’s : Pauline Rivièere : Chant, tambourin, percussions et Judith Chomel : Chant, accordé on, percussions

 

tout au long du festival : buvette, petite restauration
+ samedi soir repas AWARANDA (réservation en ligne, tickets en vente sur place, ou par Internet )

 

*programme donné sous réserve de modification*

Télécharger